Zum Inhalt (ALT-C)
Zur Navigation (ALT-N)
Zur Startseite (ALT-S)

Gemeinde Großhabersdorf im Landkreis Fürth  |  E-Mail: buergermeister@grosshabersdorf.de  |  Online: http://www.grosshabersdorf.de

Voyage à travers l´histoire de Großhabersdorf

Les communes de Fernabrünst, Hornsegen, Oberreichenbach, Schwaighausen, Unterschlauersbach, Vincenzenbronn et Wendsdorf appartiennent à celle de Großhabersdorf.

Les habitants de la région et des alentours de Großhabersdorf sont issus de peuplades germaniques installées depuis plus de 2000 ans. En 1960, des fouilles ont eu lieu autour de Fernabrünst : elles ont permis la découverte d’une tombe centrale datant de 700-600 av JC. Les premières cités ont été établies par les Francs (Franken) aux VIIème et VIIIème siècles. Le nom de Großhabersdorf est donc sans aucun doute d’origine franque.
La région, dont le centre était à Großhabersdorf, appartenait à Herrieden, un monastère du diocèse d’Eichstätt (d’après un document datant de 810). Des documents font mention de Großhabersdorf pour la première fois en 1169-1170, alors désignée sous le nom de « Hadewardesdorf ». L’église et le lieu-dit servaient autrefois de résidence à l’évêque d’Eichstätt.
Les evêques menaient une vie seigneuriale. Ainsi, le monastère, les familles nobles, les hommes du château voisin de Leonrod, les comtes de Nuremberg, et plus tard ceux d’Ansbach étaient aisés.
Les evêques ont réussi au fil du temps à profiter de leur position. Ils ont même réussi à acquérir les grandes propriétés de Leonrod en 1684. Le comte a cependant détenu en tout 28 domaines.

Großhabersdorf disposait d’un palais de justice depuis 1316. Ce palais de justice a cessé ses activités en 1789. Il était compétent pour de petits délits. Le grand tribunal se trouvait à Roßtal. En 1414, les comtes ont ouvert un service de douane à Großhabersdorf.
Une église romane a été construite aux alentours de l’an 1000. Aux XIVème et XVème siècles, elle a été remplacée par une église gothique qui existe encore aujourd`hui. La Réforme a été mise en place en 1525.

Dans les années 1450, le lieu-dit a été maintes fois confronté aux attaques provenant de Nuremberg. Néanmoins, la catastrophe la plus importante était celle issue de la Guerre de 30 Ans. En 1632, la commune a été incendiée par l’armée de Wallenstein, installée à Zirndorf. Sur les 44 domaines, seuls un quart ont survécu à cet incendie. Les deux auberges, "Gelber Löwe" (1683) et "Zum Roten Roß" (1697) qui forment encore aujourd`hui une belle décoration du village, ont été reconstruites après cette guerre. De même, un grand nombre d´artisans se sont établis à Großhabersdorf. En 1895, la commune comptait 63 agriculteurs, 73 artisans et 43 paysans. Großhabersdorf est ainsi devenue une cité artisanale. Après la Guerre de 30 Ans, Großhabersdorf dépendait des comtes d’Ansbach. En 1792, le village a appartenu à la Prusse puis en 1806 à la Bavière.

En 1914, Großhabersdorf se branche au réseau ferroviaire allemand, après avoir construit «le chemin de fer de Bibert». C`était un événement de grande importance pour la commune et son développement futur. Le pasteur de Großhabersdorf, Friedrich Gruber, a contribué de manière importante à la construction de ce chemin de fer de Bibert qui a fonctionné jusqu´en 1986.

Les deux Guerres Mondiales ont causé au village des pertes et dégâts considérables. Le 17 avril 1945, les Américains ont pénétré dans la commune. Après 1948, Großhabersdorf a pris un essor important. Le nombre d’habitants a augmenté de 1050 en 1940 à environ 4000 aujourd´hui. L´accueil des réfugiés, après la 2nde Guerre Mondiale, a contribué à cet important accroissement de population. L’autre raison de cet accroissement est l’union en 1971 et en 1972 des communes d’Unterschlauersbach, de Fernabrünst, d’Oberreichenbach, de Vincenzenbronn et de Wendsdorf avec Großhabersdorf. Hornsegen, qui appartenait à la commune de Deberndorf, a été également incorporée à Großhabersdorf.

drucken nach oben